image illustrant l'historique de la compagnie à  l'envers

Historique

 

L'aventure a commencé par la rencontre de Céline Bélillas, comédienne, Philippe Host, chanteur, et Erick Sanka, humoriste, autour du projet "A l'Envers en Concert", tour de chant humoristique qui a été joué entre 1998 et 2000.

 

Cette collaboration artistique se poursuit et, dans la continuité d'A l'Envers en Concert, "Formica", trio d'humour vocal voit le jour. Avec l'aide de Philippe Chasseloup (les Jambons), le travail sur les personnages a été approfondi pour les rendre plus attachants et plus humains, l'écriture et les arrangements vocaux se sont affinés. Formica devient alors un spectacle à part entière où les personnages nous entraînent dans leur univers décalé. Ce spectacle est joué en rue et en salle de 2000 à 2007.

 

Avec ce deuxième spectacle, la marque de fabrique de la compagnie s'affirme : mettre en scène des personnages tirés du quotidien pour découvrir les dessous de leur apparente banalité. Rire sans cynisme et émouvoir à travers du théâtre populaire. Le décor minimal, le chant et l'humour décalé en sont désormais les données incontournables.

 

Courant 2002, Erick Sanka quitte la structure pour se consacrer à d'autres projets. Son rôle est repris par Philippe Chevalier. A la même période, Nicolas Brandicourt rejoint la compagnie et crée, avec Philippe Host, "Grandchamps et Grollier", un genre de comédie humaine. Pour cette troisième création, la démarche fut de partir des chansons et du spectacle qu'auraient écrit les personnages. Puis au travers des accidents intervenant au cours de la représentationn de révéler les fêlures, les travers et l'humanité de ces vieux gars paumés. A l'instar de Formica, la pièce créée tout d'abord pour la salle est déclinée pour la rue lors de la saison estivale.

 

Après formica et Grandchamps et Grollier, la Compagnie a voulu poursuivre cette "saga de Trévignolles sur Vaillante" en créant un nouveau volet dans lequel on retrouve des personnages issus de ce village. Il a fallu un an de recherches et de répétitions pour "accoucher" de la nouvelle création "L'Oignon de Trévignolles", une comédie bulbeuse qui est sortie en juillet 2007 au Zaccros d'ma Rue à Nevers. Contrairement aux précédents spectacles, cette création a tout d'abord été pensée pour la rue et a été déclinée pour la salle à partir de l'automne 2007.

 

Cette même année, Céline Bélillas quitte la compagnie pour se lancer dans de nouvelles aventures et son rôle dans Formica est repris par Nicolas Brandicourt. Lucette Petitjonc devient Lucien Bournezeau et Formica devient "Formica Forever".

 

A partir de 2010, Philippe Chevalier et Philippe Host se lancent dans une nouvelle création "Le Monde à Jean-Marie", toujours dans l'univers de Trévignolles sur Vaillante. L'idée est de donner la parole à Jean-Marie Chalut (père de Richard et Serge) dont on entend beaucoup parler dans l'Oignon de Trévignolles sans jamais le voir. En résulte un solo mettant en scène un personnage atteint de la maladie d'Alzheimer qui nous entraîne dans un tourbillon d'émotions, de situations cocasses et d'humeurs espiègles. Après une sortie en rue pendant la période estivale 2011, il est décliné en salle en fin d'année.

 

Cette même année, Nicolas Brandicourt quitte la Compagnie pour se consacrer à des projets plus personnels, il est alors remplacé par Michel Hermouët.